Catégories
✊ 🗑️

Les airpods de Bernie Sanders

Titanges

OUI JE SAIS Bernie a assez souffert comme ça le pauvre, mais je souhaite partir de ce cas particulier pour évoquer un problème collectif qui me turlupine.

Rappel des faits :

Pourquoi les airpods c’est de la merde ? (j’en ai pas, hĂ©sitez pas Ă  me corriger en cas d’approximations ou d’infos erronĂ©es)

  • C’est un accessoire dont le besoin complètement artificiel a Ă©tĂ© crĂ©Ă© ex nihilo par les marketeux d’apple. Crise environnementale, surconsommation, pas jojo
  • Alors que la plupart des casques / Ă©couteurs filaires (certes de qualitĂ© mĂ©diocre et produits dans des conditions douteuses) sont fournis gratuitement avec tout appareil, ces Ă©couteurs sans fil coĂ»tent une fortune (aujourd’hui entre 120 et plus de 200€ selon les modèles).
  • Ils ne sont pas rĂ©parables : https://hitek.fr/42/airpods-apple-impossible-reparer_4597 CRISE ENVIRONNEMENTALE OBSOLESCENCE PROGRAMMÉE PAS JOJO https://www.theregister.co.uk/2019/11/01/airpods_teardown/
  • Ils n’ont pas de fil. Du coup on peut les perdre. alors que les autres Ă©couteur ont des fils, c’est bien pratique.
  • Il faut les recharger. Ce qui n’est pas le cas des autres Ă©couteurs moins chers
  • Apple est un gĂ©ant du numĂ©rique pesant un poids Ă©conomique considĂ©rable, coucou les GAFAM vilains capitalistes https://fr.wikipedia.org/wiki/Apple
  • Made in China by ouvriers mal payĂ©s
  • On est dans un dĂ©lire tech flippant oĂą l’airpod est une extension du corps destinĂ©e Ă  rester dans l’oreille https://reallifemag.com/always-in/

RĂ©sumĂ© de la situation par quelqu’un de moins flemmard que moi : https://www.vice.com/en_us/article/neaz3d/airpods-are-a-tragedy

Bref, j’ai une haine dĂ©bordante depuis les origines pour ce symbole de toute l’absurditĂ© du capitalisme tardif.

Maintenant prenons Bernie. Qui est Bernie ?

SĂ©nateur socialiste du Vermont, 78 ans, candidat jusqu’Ă  hier aux primaires dĂ©mocrates amĂ©ricaines, une plateforme radicale (relativement au reste des centristes nĂ©o-libĂ©raux dĂ©mocrates, je parle mĂŞme pas des rĂ©publicains), des valeurs fortes, un mec qu’on kiffe.

Que s’est-il passĂ© ?

Deux possibilités : soit Bernie possède réellement des airpods, et donc les utilise comme écouteurs sans penser à mal et je suis DÉÇUE

Disappointed Kevin Sorbo GIF - Find & Share on GIPHY

Soit sa team RP Com lui a collé ça dans les esgourdes en lui disant « tiens Béber, ça fera le mec dans le coup » et je suis affligée.

Appaled GIFs - Get the best GIF on GIPHY

En effet les quelques rĂ©actions que j’ai pu voir en tapant « bernie sanders airpods » sur twitter avaient l’air vaguement amusĂ©es, avec le sens de la mesure qui caractĂ©rise les twittos.

https://www.vulture.com/2020/04/this-week-in-late-night-bernie-sanders-late-show-colbert.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+nymag%2Fvulture+%28Vulture+%E2%80%93+New+York+Magazine%29

Hé bé alors où est le problème ?

Si, dans ma grande mansuĂ©tude de Personne De Gauche (TM) je peux pardonner Ă  un ado issu de milieu populaire ses rĂŞves de con et ses actes de consommation Ă  l’avenant, car ils lui sont imposĂ©s par une culture malade, une sociĂ©tĂ© brisĂ©e et des Ă©quipes marketing cyniques et efficaces, j’en veux Ă  tous les autres, proportionnellement Ă  leur capacitĂ© sociale et culturelle Ă  POUVOIR FAIRE MIEUX.

Je refuse de normaliser les Airpods. C’est une aberration, un symptĂ´me, c’est tout Ă  la fois le crime ET le châtiment de notre hybris, ils doivent disparaĂ®tre et toute notre Ă©poque avec. On DOIT collectivement faire mieux.

Et Bernie il sait tout ça, il sait la crise environnementale, les ravages du capitalisme, les inĂ©galitĂ©s qui se creusent au sein des pays les plus riches, la domination et l’exploitation postcoloniale Nord/Sud, il sait la critique de la sociĂ©tĂ© de consommation, la course effrĂ©nĂ©e vers l’effondrement, et il fait quoi ? il met des airpods. En 2020. IN THIS ECONOMY.

Au delĂ  du « role model » que Bernie reprĂ©sente et de la promotion gratuite lors d’un talk show populaire qu’il offre Ă  Apple, je lui en veux PERSONNELLEMENT. L’occasion de remettre sur le tapis une notion quelque peu tombĂ©e en dĂ©suĂ©tude, et c’est bien dommage, Ă  savoir LA RESPONSABILITÉ INDIVIDUELLE.

Matt Bors pour The Nib

Vous connaissez sĂ»rement ce cartoon, au moins le 4e panel, qui a pas mal circulĂ© sur le net. Il est très bien intentionnĂ© et très utile pour rabattre le caquet de gros vilains de droite qui sous prĂ©texte qu’on vit nĂ©cessairement dans une forme de contradiction en profite pour censurer toute critique (on pourrait plus rien dire, Ă  croire que, non mais oh).

Vous connaissez aussi l’expression « il n’y a pas de consommation Ă©thique sous le capitalisme » bien utile pour calmer les bourgeois zĂ©ro-dĂ©chet un peu naĂŻfs qui pensent que leur âme est pure parce qu’ils font leurs courses chez Naturalia, et que ça leur donne une supĂ©rioritĂ© morale sur le prolo qui va chez Lidl.

Enfin vous avez sĂ»rement dĂ©jĂ  râlĂ© sur « les puissants qui nous disent de couper l’eau quand on se brosse les dents alors que c’est le système qu’il faut changer »

ET OUI !

JE SUIS D’ACCORD !

NÉANMOINS !

J’ai l’impression qu’Ă  force de rĂ©pĂ©ter en boucle une de ces versions ou leurs variantes, on a fini par s’absoudre de toute responsabilitĂ©, on s’est lavĂ©s de nos pĂ©chĂ©s Ă  peu de frais, comme si le fait qu’on vive nĂ©cessairement avec une part de contradiction excusait tout et n’importe quoi, alors qu’il faudrait tendre Ă  la rĂ©sorber, Ă  servir le moins possible ce « système » qu’on dĂ©teste tant.

Ce que je veux dire c’est qu’un tantinet de culpabilitĂ©, un petit peu de honte et une vague haine de soi n’ont jamais tuĂ© personne (n’en faites pas trop, juste assez pour provoquer l’action).

Le cinĂ©ma nous l’a pourtant dit et rĂ©pĂ©tĂ© ces derniers mois : nous (les classes moyennes, les bourgeois, les sĂ©nateurs socialistes) vivons en parasite sur le dos de millions d’opprimĂ©s un mode de vie absolument illusoire et intenable.

Le message est clair, sans ambiguĂŻtĂ©, et pourtant on ne compte plus le nombre de cĂ©lĂ©britĂ©s vivant dans une opulence indĂ©cente qui ont applaudi Parasite sans saisir l’ironie de leurs louanges.

Évidemment qu’il faut articuler nos luttes dans une critique du système capitaliste, mais cela ne doit pas nous absoudre de reconnaĂ®tre (et limiter) notre participation au dit système SURTOUT QUAND IL S’AGIT DE GADGETS AUSSI DÉBILES ET DÉGÉNÉRÉS QUE LES AIRPODS.

L’idĂ©e n’est pas de devoir sacrifier tout confort et toute joie, mais de redĂ©couvrir la joie profonde qu’il y a Ă  rĂ©parer un appareil, bidouiller des machines, tripatouiller des logiciels, se rĂ©approprier notre environnement et nos objets autrement que par leur consommation, investir dans une Ă©conomie locale et coopĂ©rative. (en vrai je pense un peu qu’il y a des Ă©changes marchands plus ou moins Ă©thiques possibles parallèlement au capitalisme, mĂŞme si tout est super liĂ©, the good place, c’est compliquĂ©)(ou alors il y a pas de consommation Ă©thique mais y a de la consommation plus diabolique que d’autre).

Piratez Netflix*, boycottez Amazon, mais surtout, surtout ne venez jamais me parler avec une paire d’airpods dans les oreilles.

*Je sais pas si l’argument « mais si personne paye y aura plus de crĂ©ateur et donc plus d’œuvre » est encore utilisĂ©, mais je donne quand vous voulez toutes les sĂ©ries netflix du monde en Ă©change d’un revenu de base pour tou·te·s et de films homemades bancals bricolĂ©s par mes voisins ou d’un spectacle en ombre chinoise. On trouvera d’autres moyens de s’amuser, promis. (et puis j’ai dĂ©jĂ  assez piratĂ© pour nous occuper toute une vie)

Cet article est dĂ©diĂ© Ă  The Outline qui comme tous mes sites prĂ©fĂ©rĂ©s est parti trop tĂ´t, assassinĂ© par – encore lui – le Grand Capital

https://twitter.com/NathanJRobinson/status/1246076457048309760

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *